Coup de coeur pour 20th Century Women

A Santa Barbara en 1979, un jeune garçon va s’ouvrir au monde grâce à trois femmes différentes. Après Beginners sur son père, le réalisateur Mike Mills revient avec une réalisation autobiographique, inspirée de sa propre adolescence et de sa relation avec sa mère. 20th Century Women est une éducation sentimentale féministe et culturelle à laquelle le spectateur ressort grandi. Un coup de cœur, en salles depuis le 1e mars.

Dans 20th Century Women, cinq personnages, cinq regards sur le monde de 1979, complémentaires... © Mars Films
Dans 20th Century Women, cinq personnages, cinq regards sur le monde de 1979, complémentaires… © Mars Films

Comment devient-on un homme bien ? Ce n’est pas évident pour Dorothea (Annette Bening) qui voit son fils de 15 ans, grandir et s’éloigner. Alors pour l’aider, la mère à une idée : faire appel à deux jeunes filles. Elles, il les écoutera sûrement. C’est le tableau atypique et très humain proposé par le réalisateur Mike Mills, dans un film à l’esthétique rétro très marquée. Dans cette chronique familiale, il trouve les mots justes pour parler des femmes et de la féminité, plurielle.

20th Century Women prend sa source au cœur d’une famille recomposée dans une maison faussement bourgeoise, plutôt bobo de Santa Barbara. La mère de famille lit Watership Down, sculpte des lapins et porte des Birkenstock pour être moderne, raconte son fils Jamie (Lucas Jade Zumann). Avec eux vivent donc Abbie (Greta Gerwig), Julie (Elle Fanning) par intermittence et enfin William (Billy Crudup) seule présence masculine. Si 20th Century Women s’intéresse particulièrement aux deux premiers personnages, chacun d’entre eux a droit à un portrait, à différent moment du film, raconté en voix off. Une mise en scène originale, faite de digressions et d’énumérations, qui engendre de beaux moments à l’esprit certes un peu catalogue, mais terriblement amusants et fantaisistes. La fantaisie justement est partout dans ce film, qui prend parfois des allures de conte, à l’instar de Julie qui se faufile chaque nuit, par les échafaudages, dans la chambre de Jamie pour dormir avec lui.

Ces portraits, brefs mais assez précis pour cerner chacun des personnages, permettent de les comprendre au moment où on les rencontre, c’est à dire à l’été 1979, pendant quelques semaines, pas plus. On ne les suit pas très longtemps, et pourtant grâce à Mike Mills et à son sens de la narration, le spectateur en sait plus sur les héros qu’eux-mêmes : leur passé, présent et même leur futur. La relation avec le spectateur devient alors très intime. Mike Mills dont le long-métrage est une autobiographie consacrée à sa mère fait alors preuve d’une sincérité déconcertante. 20th Century Women est touchant et d’une grande justesse, particulièrement dans les scènes mère-fils, intemporelles.

Comment élever son fils Jamie (Lucas Jade Zumann) ? Dorothea (Annette Bening) va faire appel à Abbie (Greta Gerwig) et Julie (Elle Fanning), d'autres regards sur le monde... © Mars Films
Comment élever son fils Jamie (Lucas Jade Zumann) ? Dorothea (Annette Bening) va faire appel à Abbie (Greta Gerwig) et Julie (Elle Fanning), d’autres regards sur le monde… © Mars Films

Aussi, et c’est la deuxième belle surprise, Mike Mills distille dans son film énormément de références culturelles, avec beaucoup d’intelligence. Outre le roman culte de Richard Adams, il est question de la scène musicale de l’époque (Talking Heads, The Raincots…) et aussi d’écrits féministes. Ces derniers sont présents tout le long du film par des citations apparaissant à l’écran ou des débats enflammés pendant des repas. Abbie et Julie, missionnées par la mère, vont justement ouvrir Jamie à ces questions, qui y trouvera un intérêt inattendu. Face à tout cela, Dorothea, résolument moderne, découvrira pourtant ses propres limites, alors même qu’elle semblait une pionnière, mère célibataire et ingénieure. 20th Century Women nous dit justement que les féminités sont plurielles et en constante évolution. Un long-métrage précieux, intelligent et d’une grande beauté visuelle.

Advertisements

3 commentaires sur « Coup de coeur pour 20th Century Women »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s