Logan : de sanglants adieux

Après 17 ans de loyaux services, Hugh Jackman endosse pour la dernière fois le costume de Wolverine. Dans Logan, le réalisateur James Mangold propose une approche plus intimiste du film de super-héros, mais également bien plus violente. Âmes sensibles s’abstenir : ce nouveau volet X-Men sort les griffes et découpe les méchants à tout va. Le résultat est surprenant, à mi-chemin entre plusieurs genres. En salles depuis le 1e mars.

Où est passé le Wolverine sauvage et incontrôlable, apparu pour la première fois à l’écran en 2000 ? Dans X-Men, de Bryan Singer, Hugh Jackman interprétait le rôle de ce mutant, complexe, immortel et un peu paumé. 17 ans plus tard, Wolverine est redevenu Logan. Dans un monde vidé de tous ses mutants, il est devenu chauffeur de limousine, alcoolique, vieillissant et encore plus solitaire. Seuls le Professeur Xavier (Patrick Stewart), souffrant et enfermé dans un bunker à la suite d’un mystérieux accident et Calaban (Stephen Merchant), chargé de veiller sur lui, rappellent à Logan sa vie passée. Mais bientôt, apparaît la petite Laura (Dafne Keen), une mutante recherchée et traquée, qui a les mêmes pouvoirs que lui…

Sous ses apparences de films de super-héros, Logan surprend par ses élans dramatiques et par une approche des plus intimistes. Avec le professeur Xavier (son père, en quelque sorte) et Laura (sa fille, de la même manière), Logan se retrouve à la tête d’une famille qu’il doit protéger. Loin des costumes et des artifices, le héros se révèle plus fragile, plus humain, dans ce film à mi-chemin entre le western américain et le road-movie, tout en sobriété, mais également en noirceur. Car mieux vaux être prévenu, ce nouvel opus est des plus violents. Déjà, la scène d’ouverture prévenait le spectateur. Logan y était alors, endormi dans sa limo, au milieu d’un parking, pendant qu’une bande de voyous s’attelaient au démantèlement des roues. Après quelques avertissements, le mutant ne faisait qu’une bouchée de la bande. Un massacre. Le reste du film suivra le même mouvement : Laura découpe des têtes avec ses griffes d’acier avant autant de sauvagerie que son mentor…

C’est justement leur relation qui est au cœur de ce long-métrage. Passée par les mêmes épreuves que lui (Laura est née d’expériences de laboratoire), elle va trouver en Logan un père d’adoption. Peu de mots entre eux, mais une confiance mutuelle qui s’installe, plutôt subtilement entre les deux personnages. L’émotion est palpable grâce à James Mangold qui propose un portrait père-fille d’une belle intensité. Traqué jusqu’à la fin, Logan aspire à la tranquillité mais son cœur lui dicte de continuer le combat. Pas dupe, il sait ce que Laura ignore encore : il ne peut y avoir de fin heureuse dans ce monde si violent.

Publicités

10 commentaires sur « Logan : de sanglants adieux »

  1. J’ai adoré cette relation entre Logan et sa « fille », je l’ai trouvé vraiment tendre, tourmentée et plein de failles mais justement tout fait que c’est sublime et émouvant. Enfin un film de super-héro qui ne mise pas tout sur les effets spéciaux et les scènes de batailles tirées par les cheveux. La violence démontrée dans ce film est bien plus percutante que dans les Avengers par exemple.

    Aimé par 4 people

  2. Je suis allée le voir samedi et j’étais ravie de retrouver Logan. J’ai ressorti le comics en rentrant histoire de rester dans l’esprit. Je ne sais pas pourquoi, j’ai été assez captivée par la violence de ce film. Super article ! 😃

    Aimé par 4 people

  3. C’était vraiment un super film sur Wolverine en effet, le meilleur je dirais. J’ai pris un pied incroyable devant cette oeuvre. Enfin un film X-men qui ne nous prend pas pour des enfants et qui souligne avec brio la part d’obscurité de notre monde et la violence qui s’en dégage. Les acteurs sont impecs, la relation entre Wolverine et sa fille, touchante au possible, les combats bien orchestrés. Un dernier film qui apporte son personnage à son paroxysme. Super article !

    Aimé par 3 people

  4. Je suis allé le voir samedi après-midi et quelle claque ça a été ! Tu parles plutôt bien de la croisée des genres qui s’opère dans ce film, c’est quelque chose qui m’a particulièrement plu aussi !

    Aimé par 3 people

  5. je te rejoins complètement Camille ! c’est un grand film, très bien interprété, sombre avec ce qu’il faut d’émotion (ce qui est plutôt rare dans un Marvel). J’ai adoré ! passe un très bon weekend ! merci pour ce bel article 🙂 🙂

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s