Preacher est-elle la pire des séries ?

Annoncée comme la future série culte du duo déjanté Seth Rogen et Evan Goldberg, la première saison, achevée le 31 juillet dernier, est une belle déception. Tout en médiocrité, Preacher, menée par un trio d’acteurs prometteurs, n’est qu’une succession de scènes ratées, provoquant ennui et lassitude chez le spectateur. Et pourtant, fort à parier que nous serons devant nos écrans pour la deuxième saison… Explications avec spoilers !

Le synopsis de Preacher est très trompeur. Contrairement au comic dont est adaptée la série, les héros Jesse, Tulip et Cassidy ne parcourent pas les routes américaines à la recherche de Dieu. Les créateurs Seth Rogen et Evan Goldberg ont préféré prendre des libertés au scénario original de Garth Ennis, auteur des 75 épisodes du roman graphique, et se laisser le temps d’installer le contexte et les personnages… au grand dam du spectateur. Il est clair que le seul objectif des réalisateurs est de faire découvrir (très) progressivement l’univers noir et irrévérencieux du comic. Alors que celui-ci commençait sans introduction, la série, plus lente, relève plus du prequel que d’une adaptation.

Tueuse à gages, Tulip débarque au Texas auprès de son ex petit-ami Jesse Custer © Lewis Jacobs/Sony Pictures Television/AMC
Tueuse à gages, Tulip débarque au Texas auprès de son ex petit-ami Jesse Custer © Lewis Jacobs/Sony Pictures Television/AMC

Les dix épisodes prennent le temps de développer les trois héros et d’introduire une multitude de seconds rôles. Il y a d’abord Jesse Custer (Dominic Cooper), le preacher en question, pasteur d’un petit village du Texas, troublé par son passé de malfrat. Possédé par une entité (divine ou démoniaque ?), il possède le don de se faire obéir de n’importe qui. Ainsi, au premier épisode, conseillant à un de ses paroissiens d’offrir son cœur à sa mère, celui-ci se l’arrache et lui donne littéralement… Pour l’originalité, on repassera. Evidemment, Jesse est entouré d’une flopée de personnages plus ou moins loufoques et charismatiques : son ex-copine tueuse à gage Tulip (Ruth Negga), toujours à la pointe de la mode dans ce désert texan, le vampire irlandais Cassidy (Joseph Gilgun), très alcoolique et très allergique au soleil, ou encore le jeune Eugene (Ian Colletti) adolescent suicidaire, surnommé élégamment Tronche de cul.

Preacher veut être une série décalée, gore, esthétique et drôle… Elle ne pourrait pas être plus à côté de la plaque. Outre sa réalisation chaotique et son manque de tempo, le scénario de cette première saison est inaboutie, jusqu’au dernier épisode par une ridicule apparition céleste aussi cheap que prévisible. Finalement, seule la dernière scène rappelle le comic : Jesse, Cassidy et Tulip, installés dans le diner Five Aces Diner, s’apprêtent enfin à commencer leur road-trip divin. Dommage que tous les personnages secondaires soient morts dans l’explosion au méthane du dernier épisode, empêchant de nombreuses intrigues d’être développées… Dix heures de série pour rien ? Rendez-vous l’année prochaine pour la deuxième saison, histoire de vérifier si Preacher tient enfin ses promesses.

Publicités

21 commentaires sur « Preacher est-elle la pire des séries ? »

  1. Je n’ai pas encore fini la série, mais le comics est excellent et passionnant. C’est vraiment dommage qu’ils ne rentrent pas de suite dans le vif du sujet… J’ai regardé les 2/3 premiers et j’espérais ce road trip, s’il faut attendre la saison 2, je pense qu’ils vont perdre pas mal de gens en cours de route, pourquoi ce choix ?!

    Aimé par 1 personne

    1. Moi aussi j’espérais ce road trip… Contrairement à toi, je n’ai pas lu le comic mais je m’étais renseignée un peu. Aussi, j’avais lu le synopsis Allociné : « Avec sa petite-amie Tulip et un vampire nommé Cassidy, le voilà parti sur les routes américaines pour trouver Dieu » ?! Bon, il semblerait que les créateurs de la série aient voulu prendre le temps de développer les trois héros, dommage que ce soit avec un scénario si faible. Je pense qu’ils vont perdre beaucoup de spectateurs en effet, personnellement je me suis accrochée seulement pour le blog !

      Aimé par 1 personne

    1. C’est désolant.. Personnellement, j’ai été très déçue, surtout parce que j’attendais beaucoup de cette série. Preuve en est mon article publié il y a quelques semaines prédisant une future série culte. La blague ! Je me suis beaucoup ennuyée et même mon acteur fétiche Joseph Gilgun me paraît un peu fade dans le rôle du vampire..

      Aimé par 1 personne

  2. Bien, bien, bien… Tout ça ne me donne pas envie de reprendre. Je me suis arrêtée au deuxième épisode, après avoir retenté une dizaine de fois le visionnage du premier sans m’endormir (cruel échec à chaque fois, mais au bout d’un moment, on arrive à rassembler les morceaux, toussa). Magie de la chose, Tulip et son interprète ont réussi à m’exaspérer en deux épisodes. Seulement. Si en plus l’histoire ne décolle jamais, ça me donne envie de zapper l’ensemble. C’est dommage parce que la série a été super bien vendue avant sa diffusion, par contre… Dilemme 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Aie désolée si je t’ai spoilé du coup, même si je ne raconte pas les nombreuses intrigues de la saison. Soporifique cette série, n’est-ce pas ? Moi c’est plutôt le personnage de Cassidy qui m’a déçu… Et comme tu dis la série a été tellement bien vendue depuis des mois… D’où la déception. Publicité mensongère !

      Aimé par 1 personne

  3. Bon pour l’instant je n’ai vu que les trois premiers épisodes mais j’avais complètement accroché ! J’avais trouvé ça complètement taré. Par contre je n’ai pas lu les comics donc la fidélité m’importe peu (comme pour TWD, en fait).

    Aimé par 1 personne

    1. Je n’ai pas lu les comics non plus mais j’avais fait quelques recherches et puis Allociné parlait d’un road trip à la recherche de Dieu donc j’ai entamé la saison avec de mauvaises attentes ! J’ai trouvé ça un peu trop propret, manquant de folie et d’originalité, d’où mon ennui…

      Aimé par 1 personne

  4. C’est bien le problème, cette première saison (comme annoncé par les créateurs) est une introduction. On utilise dix épisodes pour nous montrer trois personnages, et une ribambelle de personnages secondaires qui meurent finalement (de toute manière, on n’allait pas les revoir, road trip oblige).
    J’ai beaucoup aimé l’univers posé et les personnages principaux, du coup j’ai hâte de voir la saison 2. Mais je dois avouer m’être terriblement ennuyé sur les 3/4 de cette saison… Quelle purge.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s