Zootopie : très jolie fable animale

Le nouveau Disney est une petite pépite : un polar familial avec pour héros une lapine et un renard, aussi rusés l’une que l’autre. Le dessin animé prône la tolérance, l’égalité et la persévérance car à Zootopie comme dans notre monde, aucun combat n’est gagné d’avance, et aucun rêve ne se réalise par magie. Immanquable.

Judy Hobbs est une lapine déterminée, courageuse et visionnaire. Le métier de policier n’est pas fait pour les lapins ? Elle deviendra policière pour rendre le monde meilleur, fi de l’opinion des autres qui la voyaient déjà planteuse de carottes. Persévérante, elle obtient le Graal et est promu policière à Zootopie, la ville de tous les possibles, « où chacun peut devenir qui il veut ».

Nick Wilde et Judy Hobbs face au paresseux © The Walt Disney Company France
La lapine Judy Hobbs et le renard Nick Wilde face au paresseux © The Walt Disney Company France

Les équipes de Disney ont fait des prouesses pour représenter cette mégapole gigantesque : buildings, glaciers, paysage urbain ou désertique… Il faut de tout pour peupler cette faune où se côtoient souris, moutons et éléphants. Les réalisateurs Byron Howard, Rich Moore et Jared Bush ont rivalisé d’inventivité et d’humour pour mettre en scène ces animaux : les hippopotames sèchent leurs costumes avant d’aller travailler, les hamsters partent travailler en ligne et les rongeurs ont leur propre quartier, adapté à leur taille.

Tous les animaux, proies et prédateurs, vivent en harmonie à Zootopie, sur un même pied d’égalité. Enfin… en théorie. Et si cette ville n’était qu’une utopie ? Judy Hobbs arrive à Zootopie des rêves plein la tête mais se rend compte qu’ici comme ailleurs, les discriminations sont nombreuses. La voilà relayée au parcmètre par le chef de police Bogo.

La policière Judy Hobbs dans Zootopie de Byron Howard, Rich Moore © The Walt Disney Company France
La policière Judy Hobbs découvre Zootopie © The Walt Disney Company France

Loin de se laisser démotiver, elle travaille plus dur pour montrer qu’elle est aussi méritante que les autres. Pourtant, se rend-elle compte qu’elle a aussi des préjugés, notamment envers le renard Nick Wilde ? Forcés de collaborer pour une sombre affaire de disparitions, les deux compères vont bientôt réaliser que la société de Zootopie n’est pas manichéenne et que les méchants ne sont pas toujours ceux que l’on croit.

Le discours de Zootopie à ses jeunes spectateurs est positif et astucieux. Cette petite lapine que sa condition sociale prédestinait à la culture des carottes s’est construit son propre chemin ! Les aventures de Judy Hobbs sont un message d’espoir dans notre société où la peur des autres a parfois pris le dessus sur notre humanité. Les adultes verront plus loin : l’instrumentalisation de cette haine par les politiques, le discrédit pour le pouvoir… Autant de thématiques qui font de Zootopie une caricature contemporaine drôle et familiale.

Publicités

15 commentaires sur « Zootopie : très jolie fable animale »

  1. « caricature contemporaine drôle et familiale. » -> très bon résumé.

    De très nombreuses idées mignonnes viennent montrer qu’ils ont pousser la logique « monde animal » jusqu’au bout (mentions spéciales aux portes pour le train dans le début du film).

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s