Jamais entre amis : quand Jake rencontre Lainey

Non, la comédie romantique n’est pas morte. L’éternelle histoire d’amour propre aux « romcom » revient sur les écrans grâce à la réalisatrice Leslye Headland. Pas de suspense dans Jamais entre amis, nos deux héros finiront ensemble et vécurent sans doute très heureux. Néanmoins, le duo Alison Brie-Jason Sudeikis, successeurs de Meg Ryan et de Billy Crystal, vaut le détour.

Jake (Jason Sudeikis) et Lainey (Alison Brie) sont plus des champions de l’infidélité que des accros au sexe. Lui, immature, enchaîne les relations et finit toujours par rompre de la même façon : en couchant avec la soeur de ses copines. Elle est aussi infidèle que lui, mais avec un seul homme dont elle est volontairement la victime : un homme marié, Matthew (Adam Scott). L’autre point commun de Jake et de Lainey est d’avoir perdu leur virginité ensemble un soir de leur année de fac, période culte de toutes les séries ou comédies américaines. Treize ans plus tard, ils se trouvent par hasard, à un groupe de thérapie sexuelle. Ils décident alors de devenir amis, avec la promesse de ne jamais recoucher ensemble.

Alison Brie et Jason Sudeikis dans Sleeping with other people. © Image via IFC Films
Lainey (Alison Brie) et Jake (Jason Sudeikis) dans Sleeping with other people © La Belle Company

Leslye Headland, après une première réalisation en 2012, le plutôt réussi Bachelorette, reprend ici à sa sauce l’éternelle histoire d’amour des romcoms, qui évidemment se finit en happy end. Depuis que Hugh Grant a pris un coup de vieux et que Matthew McConaughey est devenu un acteur respectable, le genre a quelque peu disparu (à regret pour le premier mais pas pour le second). Exceptions faites d’une vague de films au début des années 2010, mettant en scène le sexe entre amis.

Alison Brie et Jason Sudeikis dans Sleeping with other people. © La Belle Company
Lainey (Alison Brie) et Jake (Jason Sudeikis) dans Sleeping with other people. © La Belle Company

Justement, Sleeping with other people, en français Jamais entre amis (moins représentatif) est un mélange du mauvais Sex Friends et du génial Quand Harry rencontre Sally. La réalisatrice livre un hommage agréable au film de Rob Reiner et de Nora Ephron, utilisant la même histoire et parfois les mêmes scènes. Il y a bien sûr le passage où Jake apprend à Lainey à se faire jouir en utilisant une bouteille, beaucoup repris dans la presse et comparée à l’orgasme simulé dans le restaurant Kat’z Delicatessen. Et puis, comme dans le film de 1989, les héros apparaissent sur un écran divisé et se parlent au téléphone, chacun dans son lit. Alison Brie et Jason Sudeikis arrivent à se hisser au niveau de leurs prédécesseurs Meg Ryan et Billy Crystal. Rien à redire sur la réalisation, soignée et élégante.

Le film pêche un peu par son humour. Rares sont les moments ou l’on rit aux éclats malgré la bonne humeur communicative des héros. On appréciera les multiples références à la culture contemporaine, de Game of Thrones au Lauréat. Adam Scott, déjà irrésistible dans Parks and Recreation, campe avec merveille ce personnage détestable au charme étrange mais envoûtant aux yeux de Lainey. Le film n’évite pas non plus les clichés sexistes : jamais Jason Sudeikis n’aura de scène sexy mais au contraire Alison Brie (de presque dix ans sa cadette), multiplie les tenues légères, improvisant même une danse à un goûter d’enfant en maillot. Typique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s