Plongée intelligente et drôlissime au coeur du cerveau

Nouveau né des studios Pixar Animation et Walt Disney Pictures, Vice Versa propose une vision fascinante des pensées, souvenirs et rêves des êtres humains. Malgré son propos parfois complexe et subtil, le film d’animation séduira les plus jeunes et les adultes, amusés de ce retour en enfance. 

Joie, Tristesse, Peur, Dégoût et Colère sont cinq personnages hauts en couleurs : ils dirigent notre cerveau, nos émotions et nos comportements, dans leur centre de contrôle, le Quartier Général. Le spectateur les découvre dans une charmante introduction racontée par la plus optimistes des cinq Émotions. Le début de Vice Versa suit l’enfance de la petite Riley, de sa naissance à ses 11 ans. Joie (délicieuse voix française de Charlotte Le Bon) se bat pour que l’enfant soit pleine de vie et de bonheur. Mais toutes les Émotions ont leur importance ! Elles alimentent, chacune à leurs manières, ses « îles de personnalité », centrées autour de la famille, de l’amitié, de l’honnêteté, du hockey et des bêtises. Tout ce qui fait que Riley est… Riley.

Les cinq Emotions devant un des souvenirs de Riley. © The Walt Disney Company France
Les cinq Emotions devant un des souvenirs de Riley. © The Walt Disney Company France

Pourtant un événement vient basculer son doux équilibre : ses parents déménagent de son Minnesota natal à la grande ville de Californie : San Francisco. Bien sûr, rien ne se passe comme prévu et la fillette perd le contrôle de ses sentiments. Pour illustrer son malaise, les réalisateurs Pete Docter et Ronaldo Del Carmen ont la brillante idée de faire s’égarer Joie et Tristesse (Marilou Berry) dans des endroits éloignés : la Mémoire à long terme, le Pays de l’Imagination, la Pensée Abstraite ou encore la Production des Rêves. Pendant ce temps, la jeune Riley poursuit son parcours chaotique avec Dégoût (Mélanie Laurent), Peur (Pierre Niney) et Colère (Gilles Lellouche).

Joie et Tristesse coincés essaient de rejoindre l'île du hockey sur glace. © 2015 Disney•Pixar
Joie et Tristesse, coincées dans la mémoire à long terme, essaient de rejoindre l’île du hockey sur glace. © 2015 Disney•Pixar

Les enfants, si jamais le sens du film leur échappe, seront amusés par l’ami imaginaire Bing Bong et touchés par des scènes d’école plus douloureuses. Et puisque aucun « dessin animé » n’échappe aux clichés, délectons-nous de la très amusante vision du couple. Lors d’un dîner familial, la mère concernée par les problèmes de sa fille s’exaspère que son mari soit toujours dans la lune. Pour cause, les cinq Émotions de l’homme visionnent des souvenirs de football. Les cinq Émotions de la femme, lassées visionnent alors un vieux souvenir romantique d’un ancien amant brésilien. Une vision facile, mais hilarante.

Que d’intelligence et de subtilité dans ce film d’animation qui oscille constamment entre l’émotion et l’humour. Difficile de ne pas verser une larme aux vues des plus beaux souvenirs de Riley ou de ne pas éclater de rire devant le tournage de la Production des RêvesVice Versa est un concentré de tendresse, qui permet une réflexion philosophique sur la vie et les sentiments. Petits et grands y apprendront alors que la tristesse est aussi bénéfique que la joie.

Publicités

4 commentaires sur « Plongée intelligente et drôlissime au coeur du cerveau »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s