Daredevil reprend du service sur Netflix

Le justicier masqué et aveugle Daredevil revient, cette fois sur le petit écran, grâce à la plateforme Netflix, le coproducteur avec Marvel Television. Treize épisodes mis en ligne le 10 avril dernier, particulièrement plaisants.

Les super-héros Marvel ont la cote. Alors que Vulture a compilé l’intégrale des films (Iron-Man, Hulk, Thor, Captain America, Avengers et les Gardiens de la Galaxie) en sept minutes, histoire d’y voir plus clair, Daredevil s’ajoute à la longue liste des super héros. Autrefois interprété par Ben Affleck dans un film mauvais et ringard, qu’il regrette encore, Matt Murdoch, de son vrai nom, est cette fois interprété par Charlie Cox, vu récemment dans le biopic consacré à Stephen Hawking, Une Merveilleuse histoire du temps.

Matt Murdoch aka Daredevil et son assistante Karen Page. © Netflix
Matt Murdoch aka Daredevil et son assistante Karen Page. © Netflix

Le casting est assez convaincant, Charlie Cox est juste, campant un Murdoch amusant, rusé et courageux, avocat le jour, justicier la nuit. Il est entouré d’une belle équipe assez éclectique, notamment de son associé Foggy Nelson, interprété par (Elden Henson – on se souvient de lui dans L’Effet Papillon), de leur assistante Karen Page (Deborah Ann Woll) ou encore de Claire Temple (Rosario Dawson). Son ennemi juré prend les traits de Vincent d’Onofrio, imposant et méconnaissable. Ce Wilson Fisk est un riche magnat de l’immobilier, également à la tête d’une importante organisation criminelle. Il a pour objectif de remettre à neuf le quartier New-Yorkais d’Hell’s Kitchen, quitte à tuer quelques opposants.

Bien sur dès le premier épisode, l’attente est là : comment Charlie Cox va t’il incarner cet homme doté de capacités hors du commun mais aveugle ? La trame narrative est intéressante, incluant des flashbacks découvrant ainsi la jeunesse du super-héros et du super-vilain. Le spectateur attend avec impatience l’affrontement inévitable entre Matt Murdoch et Wilson Fisk. La deuxième saison promet de nouveaux échanges intéressants et musclés. Côté action justement, Marvel’s Daredevil aligne de (trop) longues scènes de combat, parfois pénibles mais extrêmement réalistes. Cela s’explique simplement : Daredevil est un justicier mais pacifiste. Mettre KO un adversaire met apparemment plus de temps que de les tuer.

Daredevil en combat rapproché dans la série de Netflix. © Netflix / Barry Wetcher
Daredevil en combat rapproché dans la série de Netflix. © Netflix / Barry Wetcher

Finalement, l’histoire de ce (super) héros ordinaire est très bien exploitée, dévoilant ses faiblesses (c’est une tendance actuelle), son enfance et bien plus intéressant encore, sa croyance chrétienne. Ces treize épisodes dévoilent un être de plus en plus tiraillé entre son besoin inconscient d’être un « martyr » pour protéger sa ville et ceux qu’il aime et sa foi, qui l’empêche de prendre la vie d’un autre. De son côté, Wilson Fisk n’est pas oublié non plus, avec des scènes révélant son passé douloureux et très perturbant. L’arrivée d’un nouveau personnage, Vanessa (Ayelet Zurer) à ses côtés est passionnante : un couple de « méchants » affrontera peut-être l’année prochaine le couple de « gentils », Murdoch et Temple.

Le succès est mérité. D’après Le Figaro, Marvel’s Daredevil est au bout de trois semaines la deuxième série la plus piratée après Games of Thrones. Rien d’étonnant aux vues de ses qualités, des acteurs et de la demande actuelle en super-héros.

Publicités

10 commentaires sur « Daredevil reprend du service sur Netflix »

  1. Ce ne serait que me répéter, mais cette série, je l’ai adoré – et ce, malgré des scènes franchement difficiles à regarder.
    Par contre, pour l’acteur, je suis allée au cinéma voir « Une merveilleuse histoire de temps », mais je ne l’ai pas remarqué :/ oops.

    Aimé par 1 personne

  2. Effectivement c’est une excellente série de super héros. Je trouve que pour une fois les thématiques sont justes et bien équilibrées (par exemple on ne nous tartine pas trop sur la mort de son père, etc.). Mais je crois que ce qui m’a le plus époustouflée, c’est finalement l’humanité qui ressort des « méchants » que se soit le couple Fisk, mais aussi l’assistant Wesley. Vivement la saison 2 !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s