Le Roi Arthur, réinventé par Guy Ritchie

Après avoir adapté au cinéma le plus british des détectives privés, Guy Ritchie reprend à sa façon la légende arthurienne. C’est nerveux, décalé et drôle, à l’image des premiers films qui avaient fait son succès. Et pourtant, avec Le Roi Arthur : la légende d’Excalibur, ces excès de style ne prennent pas. Explications.

Lire la suite de « Le Roi Arthur, réinventé par Guy Ritchie »

Message from the King, la vengeance à bout de souffle

Pour son nouveau long-métrage en langue anglaise, Fabrice Du Welz (Calvaire, Vinyan) filme la vengeance mutine d’un Sud-africain sur les terres moites de Los Angeles. Si Message from the King déconcerte par sa simplicité et son classicisme, l’œuvre est sauvée par quelques fulgurances inattendues. En salles depuis le 10 mai.

Lire la suite de « Message from the King, la vengeance à bout de souffle »

Alien : Covenant ou l’expédition de trop

Plus qu’attendues au tournant, les nouvelles aventures des cruels xénomorphes confirment les craintes attisées par les bandes-annonces. Toujours réalisé par Ridley Scott, Alien : Covenant fait piètre figure face à son illustre modèle. Pire encore, le long-métrage peine à remplir son rôle de divertissement anxiogène. Un échec à découvrir en salles – ou pas – le 10 mai 2017. (Attention, risque de spoilers élevé)

Lire la suite de « Alien : Covenant ou l’expédition de trop »

Get Out : cauchemar raciste dans l’Amérique progressiste

Aussi soudain que mérité, le succès critique et public de Get Out témoigne de la vitalité du cinéma de genre engagé sur grand écran. À mi-chemin entre le thriller horrifique et la satire sociale, le premier long-métrage de Jordan Peele raconte le week-end cauchemardesque d’un jeune homme (noir) parti rencontrer les parents de sa petite amie (blanche) à la campagne. Acerbe et paranoïaque, l’œuvre se révèle d’autant plus pertinente et politique dans le contexte d’une Amérique post-Obama. En salles depuis le 3 mai.

Lire la suite de « Get Out : cauchemar raciste dans l’Amérique progressiste »

Tunnel : survivre six pieds sous terre

Trois ans après son polar Hard Day, Kim Seong-hun s’essaye, avec Tunnel, au film de genre. Au cœur d’une catastrophe, un père de famille tente de survivre durant plusieurs jours, enseveli sous les décombres d’un tunnel effondré. Malgré un concept périlleux, le long-métrage se démarque par une mise en scène astucieuse et une charge politique acerbe. Un objet aux allures de survival, sorti le 3 mai 2017.

Lire la suite de « Tunnel : survivre six pieds sous terre »

La revue ciné d’avril

Aux déceptions du mois précédent, se sont succédé les curiosités d’un avril inégal et déroutant.  Une saison dominée par la révolte d’une femme dans l’Angleterre rurale du 19ème siècle, la mélancolie d’un père à la reconquête de sa famille et l’univers enchanteur de l’Opéra national de Paris…mais aussi ébranlée par des productions désolantes. Quelles ont les réussites et les déconvenues du mois ? Bilan à quatre mains. Lire la suite de « La revue ciné d’avril »

Adieu Mandalay : à la recherche d’une existence

Récompensé au Festival International du Film d’Amiens et au Festival de Venise en 2016, Adieu Mandalay est le quatrième long-métrage du réalisateur taïwanais Midi Z. Plus ou moins inspirée de faits réels, l’histoire suit deux jeunes Birmans émigrés clandestinement en Thaïlande. En quête d’une vie meilleure, ces déracinés vont se confronter à des souffrances insoupçonnées. Une œuvre tragique à découvrir en salles le 26 avril.

Lire la suite de « Adieu Mandalay : à la recherche d’une existence »